Courcemont

Coucemont vient du latin "curtis" signifant "domaine" et "mons" le mont, la colline. Le nom de Courcemont apparait au IXe siècle. Autrefois territoire de forêt, les hommes (probablement les seigneurs des environs) défrichent afin d'y implanter des habitations et des cultures.

Avant 1106, des  terres et l'église St Ouen sont données à l'abbaye St Vincent du Mans.

Aux XVIIe / XVIIIe siècles, le château de la Davière obtient le droit de seigneurie jusqu'à la révolution française.

Aujourd'hui Courcemont est un charmant village où amoureux du patrimoine et de la nature se côtoient.

Eglise St Barthélemy

église St Barthélemy

Cette église était autrefois placée sous la protection de St Ouen. L'élément le plus ancien de l'église est la nef (XIe). L'édifice a ensuite été remaniée et agrandie au fil des siècles : abside (XIIe), transept (XVIe), le clocher (XVI et consolidé au XIXe). L'intérieur de l'église est également restauré en 1867 et en 1902 Muller, un peintre manceau, réalise les peintures. Le caquetoire précédant l'entrée a été détruit en 1862. A l'intérieur, vous pourrez admirer les magnifiques vitraux du XVIe siècle et une plaque funéraire en ardoise du XVIIIe.

Château du Chesnay

privé

Mentionné dès le XIIe siècle, le manoir de Chesnay devient château vers le XVe. Ce château a appartenu pendant deux siècles à la famille Tahureau. Une chapelle est fondée en 1708. Elle est construite sur une tour de rempart datant du XIIIe. En 1900, le sanctuaire est réaménagé et des vitraux sont dessinés. A la fin du XVIIIe le château est repris par la famille Besnard. Cette famille reconstruit des bâtiments vers 1836 et fait raser les vestiges des fortifications et les communs. Le parc est redessiné, de nouveaux communs sont construits. Le logis et les pavillons sont rénovés dans le style renaissance.

Manoir de la Cénerie

privé

Le manoir, entouré de douves et d'une enceinte fortifiée, est composé d'un logis principal avec 2 bâtiments en L datant de la fin du XVe et du XVIe siècle. L'ensemble est construit par la famille de Telaye, elle passe ensuite, suite à un mariage, à la famille de Clinchamp. Après 1714, les bâtiments sont vendus au couvent des Ursulines du Mans, ils seront ensuite saisis sous la Révolution puis transformés en ferme. Au début du XXe siècle, un grave incendie a manqué de détruire le manoir.

Château de la Davière

privé

Il semblerait qu'une partie du domaine appartenait aux moines de l'abbaye de Tyronneau (St Aignan). L'ancien manoir devient véritable château au début du XVIIe sous l'influence de la famille Le Vayer. Cette dernière fait construire à la fin du XVIIIe un édifice de style classique avec 74 pièces afin d'accueillir la noblesse des alentours. Le château est restauré en 1848, puis il est abandonné et ruiné en 1914. Les pierres serviront à construire un aérodrome pour les allemands en 1944. Il ne subsiste aujourd'hui que des communs du XVIIIe et une pièce d'eau.

Maisons place de l'église

privé

colombage

Sur la place de l'église, la jolie maison en colombage était autrefois une auberge. Au rez-de-chaussée on y trouvait une grande salle et la cuisine, l'étage et les combles étaient quant à eux occupaient par des chambres. Le dernier café a avoir occupé cette maison a fermé à la fin du XXe siècle.


Une autre maison est assez remarquable. Datant des années 1930, elle présente un décor typique des années folles. Il y avait autrefois une boulangerie dans ce bâtiment.

Calvaire

Ce calvaire est placé dans un enclos privé. Il était à l'origine construit en bois avec un socle de briques puis il a été reconstruit avec une croix en calcaire et une colonne en grès gravée.

Croix Billette

croix billette

Cette croix, datant de 1860, est gravée et scellée sur la voûte d'un puits. Jusqu'à la révolution, les passants devaient s'acquitter d'un droit de passage à cet endroit.